Freud Quotidien

Paroles de psychanalystes

Jean-Robert Rabanel sur la prise en charge de l’autisme (2)

« La logique de la maladie c’est d’éviter l’autre. Si vous, vous évitez l’autre, ça va très bien. […] Si la logique de l’autiste, c’est d’éviter le contact avec l’autre, vous n’allez pas lui donner du contact en plus! […] Il faut donc aménager des planques […] pour que les gosses passent des journées entières sans qu’on les voie. »

(De quoi parlons-nous quand nous disons « autisme » ?, le 11 avril 2013)

Publicités

2 commentaires sur “Jean-Robert Rabanel sur la prise en charge de l’autisme (2)

  1. Franck Ramus
    27 octobre 2013

    Ca parait tout à fait cohérent avec ce que disait Laurent Danon-Boileau dans le Mur:
    https://freudquotidien.wordpress.com/2011/09/20/laurent-danon-boileau-sur-ses-habitudes-de-psychanalyste/

  2. texavery31
    14 mars 2015

    autrement dit les laisser pourrir… ces enfants n’ont-ils pas droit comme les autres à des soutiens adaptés leur permettant de développer leurs compétences ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11 avril 2013 par dans Autisme, Jean-Robert Rabanel, et est taguée , , , , .

ARCHI-VAIN

CAT & TAIRE

%d blogueurs aiment cette page :