Freud Quotidien

Paroles de psychanalystes

Fernando de Amorim sur les grandes lèvres et l’homosexualité

« Des grandes lèvres qui pendent suscitent l’horreur d’un fantasme homosexuel »

(De la chaire fraîche, le 21 novembre 2009)

Publicités

2 commentaires sur “Fernando de Amorim sur les grandes lèvres et l’homosexualité

  1. Elagabale
    29 mai 2012

    Un psychanalyste peut-il être psychotique ?

  2. Woody Allen 31
    23 septembre 2012

    Fernando, un grand clown, je me rappelle de sa critique du livre d’Onfray, où il récusait le droit d’Onfray à parler de Freud et de la psychanalyse parce qu’il n’était pas psychanalyste ! que son livre ne faisait pas avancer la psychanalyse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 21 novembre 2009 par dans Fernando de Amorim, Sexualité, et est taguée , , .

ARCHI-VAIN

CAT & TAIRE

%d blogueurs aiment cette page :