Freud Quotidien

Paroles de psychanalystes

Jean-Michel Louka sur le transfert

« […] il faut savoir, néanmoins, que toute l’affaire de la psychanalyse repose sur le transfert. Le transfert, c’est l’amour, tout simplement. Le transfert, c’est le retour du passé dans le présent… Mais, pas seulement, un bout du transfert, c’est du présent dans le présent. Le transfert a trois dimensions, l’une imaginaire, le retour du passé dans le présent, d’un amour du passé dans le présent. L’autre symbolique, qui se met à exister quand on se met à parler, et à parler à quelqu’un qui vous écoute, à quelqu’un qui vous entend bien,… à quelqu’un avec qui on s’entend bien ! Mais, il existe encore une troisième dimension, bien plus retorse, qui est la dimension réelle du transfert. De celle-ci, on ne peut rien faire, rien dire, sinon la considérer avec respect, donc avec méfiance, sans vouloir l’imaginariser ou la symboliser, car c’est… impossible. La repérer, la cerner, la considérer, c’est déjà beaucoup… Y prêter attention donc, et ne jamais la méconnaître, au risque de s’y perdre. »

(Du transfert, le 19 avril 2013)

Publicités

10 commentaires sur “Jean-Michel Louka sur le transfert

  1. texavery31
    20 avril 2013

    La pensée magique de l’indicible !

  2. Ehret Marie-Lise
    21 avril 2013

    La violence

    La société est basée sur une codification de la violence qui,
    Collective et ritualisée est ainsi superficiellement exorcisée,
    Le cercle vicieux.

    Violence/refus de la honte / transfert de culpabilité/ nouvelle violence
    Est une organisation cathartique mais n’annule pas celle-ci.

    La culpabilité se résout par le suicide (sacrifice orgueilleux)
    Et la forme du bouc émissaire pour toute une communauté

    Quand la psychanalyse se limite à une égoïste férocité
    Et quand la religion devient le pugilat, le progrès social semble
    Juste tenter de contenir une violence atavique et inéluctable.

    Dieu peu nier toute responsabilité dans la mort des innocents
    Et l’Eglise refuser toute implication dans les drames quotidiens
    Et terrestres des ouailles.

    Le cérémonial rejoint le culte du veau d’or – cet or dont chacun
    Couvre aussi le psychanalyste pour vendre sa honte ; mais dans
    Le monde de l’égoïsme féroce, les êtres n’ont aucun prix et seule
    La matière demeure précieuse, or ou diamants

  3. CHRISTIN serge
    25 mai 2013

    Avec ces mecs là, on atteint le summum du charlatanisme !

  4. Ehret Marie-Lise
    4 octobre 2013

    Le transfert

    Le transfert ne serait pour moi que le trait unaire, basé sur la confiance et les sentiments affectueux de la prime enfance, reportés sur d’autres personnes, et non l’amour sexué comme le conçoit l’adulte.

  5. Ehret Marie-Lise
    4 octobre 2013

    bonsoir Monsieur

    je désirerai assister au séminaire 2013 de Pierre Gorce que je connais, me permettez vous d’y assister ?

    Merci de votre réponse

    bien cordialement

    Marie-Lise Ehret
    Psychanalyste

  6. Ehret Marie-Lise
    8 octobre 2013

    Question idée , problèmes

    Pourquoi les femmes étalent , comme dirait Lacan, leur imaginaire en fin d’analyse, on sait scientifiquement que l’imaginaire n’est pas identiques chez la femme que chez l’homme, ne faisant pas travailler les mêmes parties du cerveaux…

    Pourquoi ne pas essayer de travailler les problèmes psychanalytiques en binome ?

    Pour un analysant qui devient psychanalyste, il y a aussi, un transfert imaginaire et symbolique projeté sur l’avenir.

  7. Ehret Marie-Lise
    30 octobre 2013

    le summum du charlatanisme ? non !

    j’ai dis deux fois, il n’y a que la psychanalyse pour me sortir de là !
    retrouver l’enfant en soi, est important pour la réalité à vivre
    chacun son choix….nul théorie n’est parfaite!

  8. Ehret Marie-Lise
    30 octobre 2013

    dit « pardon »
    j’ai retrouvé le goût de poétiser, de peindre …et de travailler
    bonne journée à tous

  9. Ehret Marie-Lise
    8 décembre 2013

    Je dirai que le transfert ne repose pas seulement sur l’amour, mais aussi sur la confiance , juste comme ça en passant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 avril 2013 par dans Jean-Michel Louka, Psychanalyse, et est taguée , , , , .

ARCHI-VAIN

CAT & TAIRE

%d blogueurs aiment cette page :