Freud Quotidien

Paroles de psychanalystes

Fernando de Amorim sur la personnalité limite/borderline

« Parler de pathologie borderline, maladie borderline, structure borderline, trouble de la personnalité borderline, trouble de la personnalité limite, cas-limite, état-limite, ne fournit rien d’utile pour la clinique.

Je balaye ces terminologies de laboratoire d’un revers de main.

De limite, limité, dans cette affaire je ne vois que celles et ceux qui en font usage. »

(Borderline, le 24 février 2014)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 février 2014 par dans Fernando de Amorim, Psychanalyse, Science, évaluation, DSM & TCC, et est taguée , , , , .

ARCHI-VAIN

CAT & TAIRE

%d blogueurs aiment cette page :