Freud Quotidien

Paroles de psychanalystes

Catherine Bergeret-Amselek sur l’écoute psychanalytique

« On parle de la talking cure : cure par la parole. Et l’analyse c’est pas la cure par la parole c’est la cure “en parlant” c’est à dire qu’il n’y a pas que la parole, il y a aussi les silences, il y a aussi une petite musique de nuit. Nous, analystes, on n’écoute pas seulement ce que dit le patient explicitement c’est à dire le sens des mots. On s’en abstrait et on se met dans un état que l’on appelle l’écoute flottante, c’est à dire, on écoute la petite musique de nuit : les ratés, les ruptures, le grain de la voix, et on reçoit ça dans notre corps comme une caisse de résonance, je dirais. […] Ça peut être très intéressant justement d’écouter comme disait Freud, dans une écoute entre sommeil et veille si j’ose dire. Oui parfaitement parce que on n’est pas dans une stratégie où on dit : on va amener cette personne à faire ceci pour qu’elle aille mieux. On est sans savoir, sans désir, pour elle, et quelque part on vide notre tête pour essayer d’écouter tout à fait autre chose, tout à fait autre chose qui dépasse cette personne elle-même. »

(Enquête de santéFrance 5, le 22 mai 2012)

Publicités

Un commentaire sur “Catherine Bergeret-Amselek sur l’écoute psychanalytique

  1. fESSEbOUC
    28 mai 2012

    « on n’est pas dans une stratégie où on dit : on va amener cette personne à faire ceci pour qu’elle aille mieux »
    Merci d’en faire part explicitement à tous vos patients qui cherchent à aller mieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 22 mai 2012 par dans Catherine Bergeret-Amselek, Psychanalyse, et est taguée , , , , , .

ARCHI-VAIN

CAT & TAIRE

%d blogueurs aiment cette page :