Freud Quotidien

Paroles de psychanalystes

Agnès Aflalo sur l’autocritique

« La psychanalyse nous enseigne que la logique de la critique appliquée à soi-même, c’est celle du surmoi. C’est un pousse-à-jouir obscène et féroce s’il n’est pas désactivé par l’analyse, et c’est pour cette raison que l’autocritique pousse au suicide. »

(La liberté : un luxe que nous ne pouvons plus nous offrir? Lacanquotidien N° 201, vendredi 20 avril 2012)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 20 avril 2012 par dans Agnès Aflalo, Psychanalyse, Science, évaluation, DSM & TCC, et est taguée , , , .

ARCHI-VAIN

CAT & TAIRE

%d blogueurs aiment cette page :