Freud Quotidien

Paroles de psychanalystes

Psychanalyste anonyme sur les associations de parents

« […] je ne m’étonne pas du tout des propos des associations de parents d’autistes contre la psychanalyse, puisque la psychanalyse représente en effet souvent par déplacement, l’objet auquel de nombreux parents attribuent fantasmatiquement la responsabilité des maux qui frappent leurs enfants dans une sorte de bruyante hystérie collective où le besoin de trouver un « coupable » domine largement sur une approche pragmatique et correctement informée des discours que l’on dénonce en en ayant pas compris le quart du tiers de la moitié. »

(Internet, novembre 2011)

Publicités

4 commentaires sur “Psychanalyste anonyme sur les associations de parents

  1. Elagabale
    26 mai 2012

    Comment mépriser la souffrance des parents d’enfants autistes ? .

  2. Rita Line, neuro-ortho-comportementalo-thérapeute
    30 mai 2012

    Et si nous parlions du mépris gratuit de certaines familles d’enfants autistes à l’égard des psychanalystes à grand coup de manipulation? N’est-il pas question que de cela sur ce site?

  3. Natalia Estragonskaia
    31 mai 2012

    Mépris « GRATUIT » dites-vous???
    Qu’y a-t-il de « GRATUIT » à s’élever contre une profession dont les représentants ont détruit votre famille?
    « Gratuit »…
    Non mais on rêve devant un tel déni…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 17 novembre 2011 par dans Autisme, Psychanalyse, Psychanalyste Anonyme, et est taguée , , .

ARCHI-VAIN

CAT & TAIRE

%d blogueurs aiment cette page :