Freud Quotidien

Paroles de psychanalystes

Jacques-Alain Miller sur le comportementalisme américain

« Les penchants criminels des États-Unis, il n’est que de regarder du côté d’Abou-Graïb pour les voir en pleine lumière. Il faut savoir que les tortures, non moins psychiques que physiques, qui ont révulsé la planète, sont l’application de méthodes qui portent un nom : ce sont exactement des méthodes comportementalistes. Le génial inventeur du comportementalisme, B. F. Skinner, disait, et cela fut imprimé en septembre 1971 sur la couverture de Time magazine : ‘We can’t afford freedom‘, nous ne pouvons pas nous payer le luxe de la liberté. Dans cette optique, il avait écrit en 1948 une utopie infâme, Walden Two — oh ! Thomas More — jamais traduite en français, et pour cause. Dans leur inconscience — car la canaillerie n’exclut pas la bêtise, comme Lacan l’avait malicieusement remarqué — les adeptes français du comportementalisme ont fait traduire ce livre, et devait le fêter samedi dernier à l’Espace Cardin. L’ouvrage est annoncé en librairie pour jeudi prochain, aux éditions In Press. Achetons-le. Nous aurons l’occasion d’en parler lors du prochain Forum, ici même, le 9 avril. »

(Agence lacanienne de presse, le 19 mars 2005)

Publicités

Un commentaire sur “Jacques-Alain Miller sur le comportementalisme américain

  1. Jacques Van Rillaer
    14 juillet 2012

    1) Nous avons ici un exemple typique des pratiques cyniques de JAM : le truquage de citations. Skinner n’a pas prononcé la phrase en question. Cette phrase n’est d’ailleurs pas entre guillemets sur la couverture du Time et son sens n’a rien à voir avec ce que suggère Miller. J’ai exposé cela en détail dans un article publié dans le «Journal de Thérapie comportementale» et dans «Science et pseudo-sciences». En ligne :

    http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article717

    2) Miller conseillait d’acheter «Walden 2» (Paris, In Press, 2005, 322 p.).
    Il annonçait son analyse lors d’un Forum. On attend toujours cette analyse.
    En attendant, je conseille de lire «Walden 2» pour voir si effectivement les tortures infligées par des militaires américains en Irak ne sont que l’application de ce qui y est écrit. Pour autant que je puisse en juger, J.-A. Miler est un fieffé menteur.

    Il ne faut jamais perdre de vue que l’infrastructure des arguments des lacaniens est la défense de leur moyen de subsistance et pour JAM d’un moyen d’obtenir un pouvoir considérable et d’accumuler une énorme richesse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 mars 2005 par dans Jacques-Alain Miller, Politique, Science, évaluation, DSM & TCC, et est taguée , , , , , .

ARCHI-VAIN

CAT & TAIRE

%d blogueurs aiment cette page :