Freud Quotidien

Paroles de psychanalystes

Elisabeth Roudinesco sur les dérives sectaires

« On ne combat pas les dérives des médecines parallèles – ni mêmes des psychothérapies – par des expertises mais par la lutte intellectuelle d’une part et par de bonnes lois de l’autre. Et de toute façon, contre les sectes, les lois de la République sont aujourd’hui, en France, les meilleures du monde, bien meilleures qu’au Canada ou aux Etats-Unis »

(Intervention au Forum des psys organisé par Jacques-Alain Miller, 15 novembre 2003)

 

Publicités

2 commentaires sur “Elisabeth Roudinesco sur les dérives sectaires

  1. Jacques Van Rillaer
    27 janvier 2013

    En matière de médecine et de psychothérapie, que valent la “lutte intellectuelle” et les lois de la République en l’absence d’expertises? Sans études méthodiques et objectives, sur quoi peuvent se fonder la lutte intellectuelle et les lois?
    Peuvent-elles se fonder sur l’autorité de Pères-fondateurs comme Samuel Hahneman ou Sigmund Freud ou sur un vote à l’Assemblée nationale téléguidé par un lobby?
    Pour Mme Roudinesco, il ne faut surtout pas d’expertises du genre de celles que réalise l’INSERM, il faut même les combattre et les faire disparaître.

    A propos du mot “sectes”: le freudisme, le “Mouvement” dont se réclame Mme Roudinesco, présente des aspects typiques d’une secte: vénération
    aveugle du Père fondateur, dogmatisme, bigoterie, fanatisme, excommunications…

    Déjà en 1910, soit un an
    avant l’excommunication d’Adler, Bleuler qualifiait le groupe des psychanalystes de “secte intolérante”. Peu après, Alfred Hoche, professeur de psychiatrie à Fribourg, parlait d’“une secte fanatique obéissant aveuglément à son chef”. En 1920, Havelock Ellis, avec
    lequel Freud avait entretenu une correspondance amicale, écrivait : “Il est malheureux que Freud ait d’abord été le chef d’une secte, sur
    le modèle des sectes religieuses”. Les choses
    n’ont pas changé. Avec Lacan elles ont même empiré… François Roustang écrivait dans “Un destin si funeste” : “La psychanalyse est menacée de devenir une religion, la seule religion possible
    aujourd’hui à l’ouest”.

    (Pour les références des auteurs cités, voir : “Les illusions de la psychanalyse”, p.247).

  2. comitecedif
    20 février 2013

    Des dérives sectaires à partir d’applications dévoyées cela existe, car ces outils puissants peuvent totalement déstructurer un patient et en faire le pantin du praticien : http://comitecedif.wordpress.com/2013/02/17/le-dialogue-par-les-couleurs/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 15 novembre 2003 par dans Elisabeth Roudinesco, et est taguée , , , , .

ARCHI-VAIN

CAT & TAIRE

%d blogueurs aiment cette page :