Freud Quotidien

Paroles de psychanalystes

Didier Dumas sur l’infidélité

« Les hommes seraient naturellement plus polygames que les femmes. Pour Didier Dumas, psychanalyste et auteur de « La Sexualité masculine » (1), cette différence s’expliquerait par le scénario oedipien.

  • Pour l’homme, désirer satisfaire sexuellement plusieurs femmes est la survivance du fantasme qu’il avait, enfant, d’un pénis paternel « fort et invulnérable ». Parce qu’il investit son narcissisme dans la seule activité de son sexe, multiplier les partenaires le valorise et le rassure.

  • La petite fille, elle, fantasmait un bébé de son père. Adulte, elle a tendance a considérer inconsciemment tout partenaire comme un géniteur possible. D’où son investissement affectif dans les relations adultères, et une plus grande difficulté à gérer la culpabilité. »

(Flauvia Accorsi. Oedipe : Différence des sexes et infidélité, Juin 2001)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 8 juin 2001 par dans Didier Dumas, Sexualité, et est taguée , , , , , , .

ARCHI-VAIN

CAT & TAIRE

%d blogueurs aiment cette page :