Freud Quotidien

Paroles de psychanalystes

Françoise Dolto sur le désir de naître

« Si l’enfant n’a pas été programmé, il y a moins de chance que la mère se l’approprie et s’identifie à lui. En tout cas, il a eu au moins trois semaines sinon un mois à deux mois (avant qu’elle n’ait ses prochaines règles) à n’être vivant connu que de lui, signifiant du désir inconscient de ses deux géniteurs. Les enfants qui ont été désirés et conçus, après longue attente de leurs parents, n’ont pas cette puissance vitale de vie secrète à l’insu de tous puisqu’ils satisfont le désir de leurs parents.
C’est l’enfant surprise, inattendu, qui est le prototype de l’être humain le plus riche de sa seule dynamique vitale, sans auxiliaire en alerte au départ de son existence.

Il m’arrive de penser que la faute originelle serait, pour les humains, d’avoir mangé leurs bébés ; faute de bêtes à manger, tenaillés par la faim, les parents en seraient venus à avoir l’idée de manger leurs enfants… et les enfants d’aujourd’hui peuvent se ressentir comme pouvant manger leur mère, et être mangés eux-mêmes. »

(1985 : 129)

Publicités

Un commentaire sur “Françoise Dolto sur le désir de naître

  1. hypathia09
    30 mai 2012

    Ho my god ….J’ai failli manger mes enfants alors ? Vite prévenez les mères ! Et les enfants aussi les pauvres on sait jamais. Donc le mieux se serait de les élever comme l’on fait les nazis dans des Lebensborns ! Oui sans mères et sans pères juste des gardiennes, sévères et qui ne voulaient pas s’occuper de tous ces enfants. Ils devaient s’élever tout seul d’ailleurs. Résultat ? Des pauvres enfants perturbés, sans parents, qui errent encore à la recherche de parents dans tous les pays d’Europe ou les nazis ont crée ces institutions d’élevage d’orphelins obligatoires. Il y a des témoins de ces malheureuses histoires voir le livre fameux de Marc Hillel et Clarissa Henri …Au nom de la race …! pour ce qui est de l’anthropophagie celà a existé pendant les guerres comme pendant la Seconde guerre mondiale, faute de nourriture et après avoir mangé chiens, chats, rats, les survivants mangèrent leurs morts. Rappel l’avion de footballeurs tombés dans les Andes ou les survivants durent manger les morts car c’est instinctif pour la grande majorité, c’est raconté dans un livre connu. De plus des tribus dites primitives en Nouvelle Guinée, Hawai et Australie les mangeurs d’hommes étaient connus des observateurs. Avec le temps et la pénétration de la modernité c’est maintenant laissé de côté …Mais on sait que dans le passé de nombreux peuples ont été anthropophages soit pour raisons utiles soit par  » leurs coutumes ou croyances. C’est comme ca ! de là a prétendre ceci ……..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 mai 1985 par dans Culture & Société, Françoise Dolto, Parentalité, et est taguée , , , .

ARCHI-VAIN

CAT & TAIRE

%d blogueurs aiment cette page :