Freud Quotidien

Paroles de psychanalystes

Françoise Dolto sur la psychanalyse transgénérationnelle

« La psychanalyse a révélé ce qu’on pourrait appeler la ‘solidarité génétique’. Elle a permis de découvrir que des événements qui sont arrivés dans la famille d’un être humain, avant même qu’il ne naisse, pendant qu’il est fœtus, dans le ventre de sa mère qui souffre de l’événement qui s’est passé et qui n’a personne à qui le dire, sont capables d’induire une psychose chez cet être en gestation. Cet enfant va, par son corps, dire la souffrance que la mère a tue. Donc, il a porté l’effet d’une souffrance non dite de la mère. La psychanalyse — et surtout la psychanalyse d’enfants — a fait comprendre la solidarité des générations devant les effets dévitalisants de certains traumatismes, stress, chocs affectifs ou vitalisants, réussites, joies.

Cette découverte de la transmission de l’héritage aussi bien que de la dette sur le plan émotionnel inconscient des êtres humains est comparable, pour son importance capitale, à la découverte sur le plan pathogène de la transmission génétique de certaines maladies. »

(1985 : 291)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 mai 1985 par dans Françoise Dolto, Parentalité, Psychanalyse, et est taguée , , , , , , , , .

ARCHI-VAIN

CAT & TAIRE

%d blogueurs aiment cette page :